L'Entreprise - 2 -

Publié le par Natalie

La productivité – la sous-traitance.

 

1. La productivité :

 

Il faut distinguer la productivité du travail et la productivité du capital.

  1. La productivité du travail est le rapport entre la production et la quantité de travail nécessaire pour la réaliser : 

 

        

            Quantités produites

        Nbre d’heures de travail

                                                                                     

  productivité du travail  =

 

 

  1. La productivité du capital est le rapport entre la production et la quantité de capital mise en œuvre.

2. Les gains de productivité :

 

Ils sont généralement le résultat de la conjugaison de plusieurs moyens :

Ø  Le progrès technique

Ø  L’amélioration de l’organisation du travail

Ø  L’informatisation et la robotisation

Cet ensemble de moyens permet de diminuer considérablement la durée du travail dans les usines et dans les bureaux.

3. La sous-traitance :

 

La sous-traitance est la situation dans laquelle une PME (le sous-traitant) réalise une partie de la production d’une grande entreprise (le donneur d’ordres).

Le sous-traitant est très spécialisé et ne travaille que pour un très petit nombre de clients.

 

 

 

Pour le sous-traitant

 

 

Pour le donneur d’ordres

 

Les avantages

à régularité des commandes

àpeu de structure commerciale

à pas de frais de recherche

à soutien technique.

à réduction des coûts de production

à flexibilité totale

à spécialisation du sous traitant

 

 

Les limites

à exigences du donneur d’ordres pouvant devenir excessives, en ce qui concerne :

la qualité, les délais, les prix.

à risques de faillite réels, dans le cas où le donneur d’ordres changerait de fournisseur.

à fermeture d’une ou plusieurs unités de production, avec des licenciements économiques, ce qui peut générer une détérioration du climat social.

 

 

4. Le partenariat :

 

On distingue :

 

  1. Le partenariat financier : prise de participation dans le capital d’une société anonyme
  2. Le partenariat technologique ou l’aide à la modernisation : une PME utilise les services d’une grande entreprise pour la recherche et le développement de ses innovations.

 

 

 La qualité et la compétitivité.

 

1. La qualité :

 

Définition :

D’après l’AFNOR, la qualité est l’ensemble des caractéristiques d’un produit qui lui permettent de satisfaire le mieux possible les besoins de l’utilisateur.

 

La recherche de la qualité est un élément essentiel et fondamental de la lutte contre la concurrence ; elle permet à l’entreprise d’améliorer son image.

 

les 5 zéros :

 

1. zéro panne : les biens fabriqués sont totalement fiables

2. zéro délai : les délais de livraison sont les plus courts possible

3. zéro défaut : aucun bien fabriqué ne comporte de défaut

4. Zéro stock: application du système just-in-time

5. zéro papier: les documents administratifs sont simplifiés à l’intérieur de l’entreprise.

 

Cet objectif est essentiel pour améliorer la compétitivité. Des calculs ont démontré que les divers gaspillages, mises au rebut de produits  défectueux, retouches et retours –clients coûtent aux entreprises environ 30€ par mois et par salariés.

 

Les entreprises organisent des concertations avec le personnel pour discuter et améliorer la qualité du travail et des produits : ce sont les cercles de qualité.

 

2. La compétitivité :

Définition :

 

La compétitivité est la capacité d’une entreprise à lutter contre la concurrence.

Être compétitif signifie avoir un avantage concurrentiel. Il peut être un avantage technologique, commercial, financier, ou d’organisation.

 

è    Les moyens de lutte :

 

1.     Les moyens traditionnels : la compétitivité prix

 

-    Réduire les prix de vente par rapport aux prix pratiqués par la concurrence

-          D’améliorer les marges bénéficiaires afin de verser davantage de dividendes aux actionnaires et/ou d’investir.

 

2.    Les moyens de la compétitivité hors prix

 

-          Amélioration de la qualité du produit, de la distribution, du SAV, avec pour perspective la fidélisation de la clientèle

-          La capacité d’innovation de l’entreprise qui, grâce au développement de la recherche, permet de lancer des nouveaux produits avant les concurrents

 La flexibilité de  la production qui permet une adaptation rapide et facile aux variations du marché.

Publié dans Economie

Commenter cet article