LE CONTEXTE ECONOMIQUE DE L’ENTREPRISE

Publié le par Natalie

1.              L’entreprise : ses objectifs et son organisation.

 

L’entreprise est l’agent économique qui produit de la richesse, la valeur ajoutée,

et qui la répartit entre les agents économiques.

Elle a donc des objectifs économiques et sociaux.

 

1.     Les objectifs économiques :

 

L’objectif principal de l’entreprise est de réaliser du profit, pour rémunérer les propriétaires de l’entreprise, et autofinancer ses investissements.

 

Son autre objectif est économique :

 

-          Produire des biens ou des services marchands de qualité, en quantité suffisante, afin de satisfaire la demande.

-          Améliorer la rentabilité et la compétitivité.

 

2.     Les objectifs sociaux :

 

 

-          Réduire le plus possible les dysfonctionnements grâce à la motivation des salariés, la formation et la communication interne.

-          Créer des emplois.

 

2. L’organisation de l’entreprise.

 

L’organisation est différente selon la taille de l’entreprise et le type d’activité.

Plusieurs formes d’organisation :

 

o    Selon les fonctions : approvisionnement, recherche et développement, fabrication, logistique, vente, administration, ressources humaines.

o    Selon les niveaux hiérarchiques : définition précise des relations de subordination entre les exécutants et leurs chefs, présentée sous la forme d’organigramme.

o    Selon les produits.

 

Depuis une  vingtaine d’années, la conjoncture économique a entraîné des changements dans les formes d’organisation :

  • La qualité est devenue primordiale, face à l’augmentation de la concurrence internationale.
  •  La flexibilité de la production est devenue la règle afin de suivre les variations de la demande.
  • Les innovations technologiques en matière de communication ont permis de développer de nouvelles formes d’organisation :
  • Les entreprises à réseaux àRenault fabrique ses moteurs mais sous-traite les sièges des voitures.
    Les entreprises virtuelles àréduisent leur surface de bureau, gèrent par Internet…etc.

    1.     La classification des entreprises :

     

    On classe les entreprises selon plusieurs critères : la taille, le statut juridique et le secteur d’activité.

     

    1/ La taille de l’entreprise :

    Elle est déterminée selon l’effectif, le C.A, le montant du capital ou le montant de la valeur ajoutée ou du profit réalisé.

    On distingue :

     

    • les PME dont l’effectif est < à 500 salariés.
    •  les grandes entreprises dont l’effectif est compris entre 500 et 1000 personnes.
    • et les très grandes entreprises dont l’effectif est > à 1000 salariés.

     

    2/ Le statut juridique :

    C’est la forme sous laquelle l’entreprise est déclarée au centre de formalités des entreprises CFE.On distingue :

     

    ·         l’entreprise individuelle et la société ;

    ·          l’entreprise privée et l’entreprise publique.

     

    3/ Les secteurs économiques :

     L’activité de l’entreprise peut s’exercer dans l’un ou l’autre des secteurs suivants :

    • Le secteur primaire : l’agriculture, la pêche et les mines
    • Le secteur secondaire : l’industrie de transformation
    • Le secteur tertiaire : le commerce et les services.

     

    4/ Les branches d’activités :

     

    Elles regroupent les entreprises qui fabriquent la même catégorie de produits, comme :

    • les industries agroalimentaires
    • le bâtiment et les travaux publics (BTP)
    • la grande distribution
    • les transports routiers et les télécommunications.

     

    3. L’environnement de l’entreprise.

     

    L’environnement est l’ensemble des éléments qui entourent et influencent l’entreprise.

    Il s’agit d’une part, de ses différents partenaires, et d’autre part, des variables d’ordre économique, juridique et technologique.

     

    1. Les partenaires internes de l’entreprise :

     

    • Les salariés : Ils sont liés à l’entreprise par un contrat de travail. Ils apportent leur force de travail en contrepartie d’une rémunération. Ils doivent être correctement organisés, coordonnés et dirigés, ce qui implique la mise en œuvre de différentes stratégies afin de les motiver et d’augmenter leur rentabilité.
    • Les syndicats : sont des groupements de défense des salariés, qui peuvent constituer une section syndicale dans les entreprises de plus de 50 personnes et sont dès lors les interlocuteurs privilégiés de la direction en ce qui concerne les conditions de travail.
    • Les actionnaires : des sociétés anonymes ou les associés des SARL sont les propriétaires de l’entreprise. Ils ont permis sa création et son développement grâce aux capitaux qu’ils ont apportés, ce sont eux qui en fixent les objectifs.

     

    2. Les partenaires externes de l’entreprise :

     

    • Les fournisseurs et les sous-traitants : sont les entreprises auxquelles sont achetés d’une part, les matières premières ou les produits semi-finis et les services qui seront transformés dans le processus de production (les consommations intermédiaires) et d’autre part, les biens de production ou capital technique fixe (les investissements).
    • Les concurrents : sont les autres entreprises qui produisent le même type de biens ou de services.
    • Les clients : sont les entreprises, les administrations, et les ménages qui achètent les biens ou services produits par l’entreprise.
    • Les banques : sont les institutions financières chargées de gérer les comptes courants, d’effectuer les paiements et d’octroyer des crédits à court, moyen ou long terme. Les compagnies d’assurances, autres institutions financières, ont un rôle très important.
    • Les pouvoirs publics : comprennent les collectivités locales qui procurent les infrastructures, la formation professionnelle et éventuellement des subventions : l’administration des impôts, les caisses de l’URSSAF et de l’UNEDIC, les organismes spécialisés comme l’ANVAR qui apporte une aide à l’innovation, l’ANPE, l’INSEE…CCI et chambres des métiers….

     

    URSSAF : Union de Recouvrement des Cotisations de Sécurité Sociale et d’Allocations Familiales.

    UNEDIC : Union Nationale pour l’Emploi dans l’Industrie et le Commerce.

    ANVAR : Agence Nationale pour la Valorisation de la Recherche

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article